Table des matières

Avec plus de 50 000 plugins dans le WordPress repository, on a facilement l’impression d’être un enfant chez un marchand de bonbons. Toutefois, il faut réussir à se modérer, car plus il y a de plugins plus on risque d’avoir des problèmes. 

En ayant trop de plugins installés sur votre site WordPress, vous risquez de causer de nombreux problèmes, dont une perte de vitesse conséquente. 

Quand on sait que  40 % des visiteurs quittent un site s’ils prend plus de trois secondes à se charger, il est important de réduire le nombre de plugins que vous utilisez. 

Mais à partir de combien de WordPress plugins peut-on dire qu’il y en a trop? 

Aujourd’hui, je vais vous montrer comment installer trop de plugins peut être un problème pour votre site WordPress. Je répondrai également à la question principale : à quel moment a-t-on trop de plugins installés ? 

Il y a de quoi être fasciné par le fonctionnement des plugins

Pourquoi prend-on la peine d’installer des plugins ? Parce que même si WordPress est plein à craquer de fonctionnalités, il n’y a pas toujours la totalité des fonctionnalités dont vous avez besoin. 

Le coeur de WordPress offre une base formidable pour votre site, mais si vous voulez vraiment personnaliser votre site en détails, vous aurez besoin de plugins. 

Ils peuvent offrir des solutions pratiques pour booster votre SEO, augmenter la vitesse de votre site avec la mise en cache de navigateur et de base de données, ou encore vous fournir une sécurité solide, et ce n’est qu’une petite liste d’exemples. 

Il existe des plugins pour absolument tout ce que vous voudriez inclure à votre site. Du eCommerce à l’hébergement de blog ou de site web, des abonnements à l’ajout d’animations de flocons de neige sur vos pages, si vous y avez pensé, il existe un plugin pour vous. 

Dans les faits, si vous voulez construire un site solide et bourré de fonctionnalités, vous allez devoir installer quelques plugins WordPress.

Le WordPress Plugin Repository a plus de 50 000 plugins.
Le WordPress Plugin Repository a plus de 50 000 plugins.

Plugins, ne me laissez pas tomber

Les plugins sont super, mais plus vous ajoutez de plugins à votre site, plus vous augmentez le risque de rencontrer des problèmes. 

Problème 1 : l’augmentation des requêtes HTTP 

De nombreux plugins offrent un grand choix de fonctionnalités pour le front end de votre site. Par exemple, permettre à un visiteur de prendre un rendez-vous en ligne ou encore de naviguer et acheter des produits physiques ou numériques. 

Ce genre de plugins requiert des styles CSS supplémentaire, des images et du JavaScript afin de fonctionner correctement. Cela engendre des requêtes HTTP supplémentaires : des protocoles de requête-réponse que le navigateur d’un visiteur envoie au serveur de votre site afin d’obtenir les données pour charger la page visitée. Le serveur récupère les données requises et les sert au navigateur.

A chaque fois qu’une requête HTTP est envoyée, elle utilise des ressources serveur. Plus on envoie de requêtes, plus il y a de ressources utilisées. Si toutes les ressources de votre serveur sont utilisées, votre serveur (et votre site !) plante. 

Ce n’est clairement pas l’effet recherché puisque vos visiteurs seront dans l’incapacité de voir quoique ce soit sur votre site tant que vous n’aurez pas rétabli les choses. 

L’autre problème ici est que chaque requête prend du temps à être traitée. Plus vous avez de requêtes HTTP, plus vous augmentez le temps dédié à celles-ci, et cela se traduit par un temps de chargement plus lent pour votre site. 

Les requêtes HTTP peuvent être comparées à la capacité de votre cerveau à traiter des informations. Quand vous devez résoudre un seul petit problème, c’est facile, mais lorsque vous devez résoudre une centaine de petits problèmes, cela devient complètement écrasant. Vous devenez trop fatigué et lent pour résoudre les problèmes. 

Dans le pire des cas, votre cerveau déclare “ça suffit !” et n’accepte pas d’autre problème, même s’ils sont tout petits. 

Problème 2 : Trop de requêtes à la base de données

En parlant de requêtes HTTP, un trop grand nombre de requêtes à la base de données est un un autre problème qui peut être causé par les plugins. 

La majeure partie de votre site WordPress est stockée dans votre base de données. A chaque fois qu’une page doit être chargée, elle envoie une requête à votre base de données pour obtenir des informations, et cela prend du temps et des ressources.

A l’instar des requêtes HTTP, plus il y a de requêtes envoyées à votre base de données, plus cela pèsera sur votre base de données, et sur la performance globale de votre site

Problème 3 : base de données surchargée 

Plus vous installez de plugins, plus la quantité de données stockées sur la base de données de votre site WordPress augmente.

Puisque votre base de données et votre serveur ont une limite précise quant à l’espace de stockage dont ils disposent, plus vous accumulez d’informations dans votre base de données, plus vous vous approchez de la limite de stockage, jusqu’à ce que celle ci soit surchargée. 

C’est un problème très gênant car la base de données ne fonctionne plus de manière efficace, ce qui rend le site particulièrement lent.  

Les plugins actifs sont un problème, mais les plugins désactivés stockent des données dans votre base de données et provoquent une surcharge. Même certains plugins que vous avez effacés peuvent toujours entreposer des données orphelines.

Problème 4 : problèmes de compatibilité 

Plus vous installez de plugins, plus vous avez de chance de rencontrer des problèmes de compatibilité. Cela arrive lorsque les codes de deux plugins (ou plus) ne fonctionnent pas ensemble et entrent en conflit l’un avec l’autre. 

On peut les comparer aux rouages d’une machine. Lorsqu’ils sont compatibles, les dents s’alignent correctement et peuvent tourner ensemble. Si ces dents ne sont pas bien alignées, les rouages grincent et luttent jusqu’à ce qu’ils se détruisent l’un l’autre et bloquent l’ensemble de la machine. 

Puisque les plugins ne sont pas tous écrits par les mêmes développeurs, il est difficile de faire en sorte que chaque plugin existant fonctionne en harmonie avec tous les autres. 

Souvenez-vous : il existe 50 000 plugins dans le WordPress repository seul. Il est pratiquement impossible de tester chaque plugin avec tous les autres pour régler les problèmes de compatibilité. 

Problème 5 : Failles de sécurité

On peut facilement coder une faille de sécurité accidentellement. Même les développeurs les plus brillants peuvent passer à côté d’une faille en écrivant et vérifiant du code, car elles ne sont pas toujours évidentes au premier abord.

Plus vous avez de plugins installés, plus vous risquez que l’un de ces plugins aient une faille de sécurité qu’un hacker pourrait utiliser pour infiltrer et infecter votre site. 

Problème 6 : les plugins mal codés 

Autant qu’on veuille l’être, personne n’est farpait, pardon, personne n’est parfait, et les erreurs peuvent arriver. Les plugins ne sont pas une exception.  

Quelles que soient vos compétences en tant que développeur, statistiquement parlant, la probabilité de pouvoir écrire un code parfait sans aucun bug est de zéro. 

Chaque plugin va avoir ses bugs, mais il y a aussi les plugins qui sont terriblement mal codés. Ces plugins causent des ravages sur votre site de bien des manières, comme mentionné plus haut. 

C’est comme construire un barrage avec du plâtre et une structure en bois. Vous devez vous attendre à voir le barrage céder et inonder la ville voisine.

Lorsque vous utilisez un plugin mal codé, il est quasiment garanti que vous rencontriez des problèmes.

Vous pouvez résoudre ces problèmes

Assez de problèmes listés, qu’en est-il des solutions ?

Par chance, il existe de nombreuses manières d’éviter les problèmes mentionnés ci-dessus : 

  • Réduire le nombre de plugins que vous utilisez. Utiliser moins de plugins diminuera vos chances de rencontrer des problèmes. 
  • Installer des plugins multifonctions. Essayez de réduire le nombre de plugins que vous utilisez en installant des plugins qui incluent plus qu’une fonctionnalité dont vous avez besoin. 
  • Choisissez ce dont vous avez vraiment besoin et effacez le reste. Passez en revue les plugins que vous avez installés et ceux que vous avez désactivés. Si vous ne les avez pas utilisés depuis un long moment, ou que vous ne comptez pas les utiliser du tout, effacez les. 
  • Vérifiez le code du plugin. Vérifiez le code de chaque plugin que vous utilisez pour être certain qu’il est aussi propre et léger que possible. Si vous ne pouvez pas faire ça, prenez le temps de faire des recherches sur les plugins que vous voulez. Lisez les reviews et ne téléchargez que les plugins provenant de développeurs et de compagnies fiables et réputées. 
  • Nettoyez votre base de données. Faites un ménage de printemps régulier dans votre base de données pour vous débarrasser du plus de surcharge possible. Pour en savoir plus, jetez un oeil à 10 astuces pour garder une base de données WordPress (et multisite !) impeccablement propre.
  • Utilisez un hébergeur de site solide. Tous les hébergeurs de sites ne sont pas égaux. Faites des recherches et choisissez un hébergeur fiable pour votre site WordPress. Cela aidera votre site à être le plus rapide possible. 
  • Choisissez un forfait d’hébergement approprié. Tout comme pour l’hébergeur, le choix d’un forfait d’hébergement requiert votre attention afin d’être le plus approprié au besoins de votre site.
  • Testez les plugins avant de les installer. Vous pouvez tester minutieusement les plugins sur un un environnement local ou un site de test avant de les installer sur un site de production. Cela vous donne l’opportunité de repérer les problèmes avant qu’ils n’arrivent sur votre site.  
  • Faites des sauvegardes régulières de votre site. En faisant cela, vous vous assurez de ne pas perdre d’informations au cas où vous rencontreriez un des problèmes cités plus haut. Grâce à ces sauvegardes, vous pouvez restaurer votre site à un stade où le problème n’était pas encore survenu. 
  • Installez un plugin de sécurité. Utiliser un plugin de sécurité peut vous aider à repérer et isoler les problèmes avant même qu’ils ne cassent votre site. De cette manière, vous pouvez régler le problème ou effacer le plugin pour qu’il ne fasse pas plus de dégâts.
  • Utilisez des plugins qui sont régulièrement mis à jours et entretenus. Cela fait baisser les chances de rencontrer des plugins problématiques dont les bugs ne seront pas réparés, et ainsi améliore vos performances.

Il est aussi primordial d’utiliser un plugin fiable de mise en cache comme WP Rocket pour aider à augmenter la vitesse de votre site de manière drastique, mais aussi pour contrebalancer ce que vos autres plugins vous coûtent en performances.

WP Rocket est codé de manière responsable et mis à jour régulièrement afin qu’il ne ralentisse pas votre site. Il a aussi une foule de fonctionnalités importantes pour aider à rendre votre site encore plus rapide comme la minification, le préchargement du cache, la compression GZIP, le lazy loading et bien d’autres 

Pour en savoir plus, allez voir WP Rocket – Retour sur le populaire plugin de mise en cache WordPress et WP-Rocket – est-il bien le meilleur plugin de mise en cache pour WordPress ? (en anglais).

A partir de combien de plugins en a-t-on trop ?

Pour répondre à cette question importante, malheureusement, il n’y a pas de nombre définitif. 

Cela dépend vraiment de tous les facteurs que j’ai mentionnés dans cet article, mais de manière générale : 

  • Pour les hébergements partagés – de 0 à 5 plugins environ
  • Pour les VPS, hébergements dans le nuage ou serveurs dédiés – entre 5 et 20 plugins environ, mais l’idéal est d’en avoir 10 ou moins. 

Le problème avec ces recommandations générales, c’est qu’elles sont par définition générales. J’ai déjà vu des sites avec plus de 1000 plugins installés fonctionner à la vitesse de la lumière.

C’est pourquoi il n’y a pas de nombre fixe, mais tant que vous suivez les recommandations faites dans cet article, vous devriez trouver sans problème le nombre parfait de plugins pour votre site WordPress. 

Combien de plugins WordPress avez-vous installé sur votre site ? A quelle vitesse votre site charge-t-il ? Avez vous d’autres astuces que j’ai pu manquer ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous. 


Ajoutez un commentaire
Votre adresse mail ne sera pas publiée. Tous les champs doivent être remplis. Politique de commentaires : nous aimons les commentaires et apprécions le temps que les lecteurs passent à partager leurs idées et à donner leur avis. Cependant, tous les commentaires sont modérés manuellement et ceux qui sont considérés comme du spam ou purement promotionnels seront supprimés.

Derniers articles de Thèmes & plugin
S’abonner à notre newsletter

Stay in the loop with the latest WordPress and web performance updates.
Straight to your inbox every two weeks.

Obtenez un site Web plus rapide
en quelques clics

Installation en 3 minutes chrono
Obtenir WP Rocket
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}